Dolphin in the solent

Lavie marine

  • Horaires Horaires
  • Infos
    Trafic Infos trafic
×

Your return date must be after your departure date.

Veuillez sélectionner un type de voyage

Maximum de 9 passagers autorisé à l'aller

Selectionnez au minimum un adulte voyageant.

Long. max. 5m
Long. max. véhicule + remorque 10m
Long. max. camping-car 7m
Recherche pour un véhicule commercial / transport de marchandises ? + -

Si vous voyagez avec un véhicule d’entreprise ou un véhicule utilitaire, veuillez cliquer ici pour Morvan Fils.

Veuillez noter que toute personne ou véhicule voyageant pour une entreprise commerciale transportant des marchandises / échantillons commerciaux, devra réserver par l'intermédiaire de nos équipes de fret et ne sont pas admissibles aux tarifs loisirs. En outre, si le véhicule en question est destiné au transport de marchandises commerciales, il doit être réservé en tant que fret indépendamment de ses dimensions. Pour des détails complémentaires quant au transport de marchandises, vous pouvez consulter notre site fret ou nous contacter au 02.99.40.78.09 ou à info@morvanfils.com

.

Avant d’arriver à Jersey, vous devez obtenir un permis pour débarquer avec votre camping-car ou caravane. Plus d’infos >

Destination
Voiture
Date de Départ
Date de retour

Maximum de 6 passagers autorisé à l'aller

Selectionnez au minimum un adulte voyageant.

Veuillez patienter pendant que nous recherchons les meilleurs tarifs pour vous ...

Condor Ferries soutient MARINElife, un organisme caritatif basé dans le Dorset qui effectue des enquêtes et des observations sur la vie marine et les oiseaux afin d’aider à leur conservation. Cet été, nous avons rejoint Peter Howlett, chercheur pour MARINElife, lors de son voyage pour Jersey. Ci-dessous, il décrit ses observations entre Portsmouth et Jersey...

 Portsmouth - Jersey (juin 2016)

Nous partîmes de Portsmouth à bord du Commodore Goodwill et après ce qui semblait être un temps relativement court, nous arrivâmes au petit matin au port de Saint Peter, à Guernsey. Puisque l’on était à la mi-juin, il y avait assez de lumière pour démarrer l’observation en quittant le port de Saint Peter vers 4h45. Dès lors, j’ai pu observer les habitués tels que le goéland argenté, le goéland brun et le fou de bassan occasionnel.

Néanmoins, la récompense pour être partis tôt s’est produite à 5h35 lorsque nous étions à seulement 15 minutes de Saint Helier, la capitale de Jersey. Trois grands dauphins sont apparus à quelques centaines de mètres à l’avant du navire et ont rapidement disparu sous la proue; une vision brève mais très heureuse.

Le navire resta deux heures à quai à Saint Helier. Alors que je photographiais des goélands à la dérive, j'aperçu une nageoire dorsale qui brisa la surface à environ 500 m près des brise-lames. Un grand dauphin ne s’approcherait pas aussi près des côtes ? Et bien si, et il y en avait même deux !

Dans les 10 minutes qui suivirent, ils se sont progressivement avancés vers l'entrée du port et, à un moment, ils se sont carrément trouvés dans le port devant le navire. Ensuite ils ont avancé plus loin et je les ai finalement perdus de vue alors qu'ils se dirigeaient vers la mer.
Au moment du départ je suis retourné sur le pont et j’ai continué mon observation. Le capitaine Pielich m'a dit que la route du retour nous conduirait sur la côte Est de Jersey plus près des côtes françaises. L’été, les eaux peu profondes de la baie de Saint-Malo abritent beaucoup de Puffins des Baléares. Malheureusement, en juin il est trop tôt pour les voir.

Lorsque nous sommes passés près de la masse d’îlots rocheux qui forment l'Écréhous (un groupe d'îles et de rochers au large du Nord Est de Jersey), nous avons observé quelques Cormorans faisant des allées et venues sur le récif, ainsi qu’un groupe de Morus - les oiseaux des colonies d'Alderney qui volaient vers le Nord Est du Cap de la Haye pour se nourrir. Un groupe dispersé de 10 Puffins des Anglais on attiré momentanément notre attention.

Pratiquement à mi-chemin, un Pouillot véloce a fait une apparition sur la rambarde, à moins d'un mètre de moi. J'ai à peine eu le temps de le photographier avant qu'il ne s’envole vers le pont avant hors de ma vue. Une demi-heure plus tard, il réapparaissait sur l'aile du pont, c’est alors que j’ai pris quelques photos. Quand un oiseau pesant pas plus de 10 - 11g monte soudainement sur un bateau à des kilomètres de la terre, cela souligne vraiment la nature périlleuse du voyage qu'ils font entre l'Afrique de l'Ouest et le Nord de l'Europe.
Au fur et à mesure que nous nous sommes approchés de l’Isle de White, nous avons pu observer quelques fous de bassan et alcidés, un peu fanés et blanchis après avoir passé l'hiver dans le Sud de la baie de Biscaye ou au large des côtes de l'Afrique de l'Ouest.

Dans l'ensemble, ce fut une enquête très agréable animée par le grand dauphin et le Pouillot véloce ! Un grand merci au capitaine Pielich et à l'équipage du Commodore Goodwill pour l'accueil chaleureux et à Condor Ferries pour leur soutien au travail de MARINElife.